2004 - une année difficile pour beaucoup de nos concitoyens

La crise sociale est durablement installée et s'aggrave avec des indicateurs toujours dans le rouge : 3 millions de chômeurs, 4 millions de personnes vivant sous le seuil de la pauvreté, 3 millions de personnes mal logées. Malgré leurs multiples échecs électoraux cinglants, le gouvernement et la majorité UMP poursuivent leur politique sans l'ombre d'un changement qui permette d'espérer une éclaircie pour 2005.

Avec la recherche d'un emploi, le besoin d'un logement reste la préoccupation majeure de beaucoup de Français car la  pénurie est générale et elle est dramatique dans notre département. Les familles aux revenus modestes ou même moyens, les jeunes seuls ou en couple, travailleurs ou étudiants, ne peuvent pas aujourd'hui accéder à un logement locatif social parce qu'il n'y en a pas, ou privé pour des raisons de rareté et de coût beaucoup trop élevé. Quel espoir enfin pour les chômeurs et les plus précaires ?

Il faut arrêter de stigmatiser "le logement social" quand on sait que la moitié des français en bénéficient ou y aspirent. Nous souhaitons que la mise en œuvre de constructions prévue sur le papier par le Plan Borloo bénéficie des financements indispensables et s'affranchisse du refus de certains maires de construire sur leur commune.

Ce n'est pas en privilégiant systématiquement les constructions type Kaufmann et Broad (voir les derniers programmes rue du Plessis Bouchard et avenue des Marais) que l'on rendra espoir aux milliers de demandeurs qui attendent depuis des années un logement décent.

Le dossier de la gare avec ses multiples rebondissements, aura également marqué cette année. Comme nous le souhaitions, un nouveau pilotage à l'initiative du préfet a permis d'avancer sur le dossier et l'enquête d'utilité publique aura lieu en 2005. Chacun pourra enfin se prononcer en conscience et en toute connaissance de cause.

Nous transmettons cet article à quelques jours de Noël et avant le Conseil municipal du 16 décembre consacré aux orientations budgétaires. En ces temps difficiles pour tous et plus particulièrement pour les plus démunis, nous défendrons comme les années précédentes, la solidarité comme la première de nos  priorités.

Bonne année à chacune et à chacun

Gérard SEBAOUN, Jacqueline FERRET, Nicolas LE ROUX, Michèle AUBOIN,

Marie Claire ROBERT, Gouthi BEN HABIB René BODIOU et Marcel SANGUIN

Notre adresse E mail : transparence_dl@hotmail.com