Enquête d'utilité publique sur le projet de la gare : A vous de choisir 

L'enquête d'utilité publique, dernière étape avant la décision de travaux, a débuté le 21 février et se déroulera jusqu'au 26 mars : 3 commissaires enquêteurs recueilleront les avis du public. Tous les Franconvillois doivent saisir l'occasion pour consulter le dossier, émettre des observations, faire des propositions. Après la clôture, les commissaires émettront un avis : favorable, avec ou sans réserves, ou défavorable et l'administration prendra sa décision. 

Sur ce dossier majeur, notre groupe a régulièrement dénoncé les revirements incessants et les mensonges d’une municipalité aux affaires depuis 20 ans !

Nous avons combattu le projet du Conseil Général dans sa version de mars 2004. Le dossier d’enquête soutenu par la municipalité a été bloqué à la demande du Maire au lendemain de la défaite de son candidat à l'élection cantonale avec l’espoir de mettre en difficulté le nouveau Conseiller général qui n’était plus aux ordres. Peine perdue, car sous la houlette d'un Préfet très volontariste, ces mois supplémentaires ont permis une relecture du dossier et l’obtention d’améliorations très sensibles :

  • Réduction importante du gabarit des tunnels en hauteur et en largeur.

  • Réduction très significative de la longueur des trémies.

  • Suppression des ascenseurs et aménagements de rampes piétonnes pour les personnes à mobilité réduite…

Le projet du Conseil Général version mars 2005 présenté à l’enquête publique est devenu, avec ses dimensions plus modestes, la solution routière avec tunnels la plus acceptable à défaut d’être séduisante, même si nous sommes loin d’être satisfaits de la philosophie d’un projet qui concentre la circulation automobile et les 2 tunnels dans  un espace très restreint.

Le coût réel estimé de l'encaissement des voies avec ou sans couverture, longtemps espéré par beaucoup, est définitivement prohibitif pour les finances des collectivités : 150 millions € en tranchée couverte et plus de 120 M€ en tranchée ouverte. C'est 4 fois le budget prévisionnel de 35 M€ que les exécutifs de la Région et du Conseil Général ont clairement annoncé ne pas vouloir dépasser.

Un projet d'une telle ampleur mérite un débat honnête et apaisé en sachant que la décision finale appartiendra aux Franconvillois et à eux seuls.