Faut il ouvrir les magasins le dimanche ?

De grandes surfaces bafouent la loi et ouvrent sans autorisation le dimanche en payant de lourdes amendes. A Franconville, c’est le cas d’IKEA qui a demandé une dérogation au préfet (avis du conseil municipal le 23 juin). Il faut souligner que les riverains d’IKEA déplorent cette absence de fermeture le dimanche et dénoncent la pollution automobile. Sur le sujet, la cacophonie gouvernementale est totale : Sarkozy est pour l’ouverture et Raffarin y était hostile ! Une proposition de loi parlementaire de 2004 visant à assouplir la règle du repos dominical est au placard.

  • Que dit le code du travail ?

L’ouverture est seulement possible dans les communes touristiques ou thermales et dans les zones touristiques d'affluence exceptionnelle, ce dans les établissements de vente de biens et de services dans les domaines des loisirs d'ordre sportif, récréatif ou culturel.

  • Que disent les intéressés ?

Avec l’ouverture généralisée le dimanche, les syndicats craignent plus de flexibilité et de précarité et dénoncent le pseudo volontariat, tout en reconnaissant la difficulté pour des employés au SMIC de refuser. Une vendeuse en prêt-à-porter de la galerie commerciale de Belle Epine déclare ne toucher que 30 % de majoration sans jour de récupération et sans oser dire non. 

Les associations de petits commerçants y sont majoritairement hostiles et pour la fédération des entreprises du commerce, l'ouverture le dimanche n'est pas déterminante pour la consommation.

  • Une panacée économique ? 

L’ouverture le dimanche ne résoudra pas le problème du pouvoir d’achat des Français et ne renforcera pas nos industries : Exemple,  80% des produits textiles vendus en grande surface proviennent de l’étranger (Chine). Le très libéral rapport Camdessus nous berce d’illusions en parlant "de centaines de milliers d'emplois" potentiels dans le commerce si l’ouverture des magasins le dimanche, les dates des soldes, l’installation et les prix étaient libres !

  • Et nos voisins européens ?

La Suède permet l’ouverture 7 jours sur 7 et l’Angleterre à un moindre niveau.

Les autres obligent à 1 jour de fermeture hebdomadaire. La plupart de nos voisins, hors dérogations, permettent une ouverture le dimanche une dizaine de fois par an.

En attendant une éventuelle modification législative, nous sommes opposés à l’ouverture le dimanche des enseignes qui ne respectent pas la loi.

Lien Utile : Débat sur la radio BFM le 10 février 2005 http://www.radiobfm.com/archive.php?ID=190#