Libération le 02 août 2005

Pour éviter la multiplication des scrutins en 2007, date de l'élection présidentielle et des législatives, le gouvernement a officialisé le

Report à 2008 des élections sénatoriales, municipales et cantonales.

Il a ainsi suivi l'avis du Conseil d'Etat et du Conseil constitutionnel, qui s'inquiétaient du nombre d'élections initialement prévues en 2007.

"Le calendrier électoral de l'année 2007, s'il était inchangé, présenterait des difficultés majeures de mise en oeuvre", précise-t-on dans le compte rendu du conseil des ministres.

Le ministre de l'Intérieur, Nicolas Sarkozy, a donc présenté en conseil des ministres deux projets de loi reportant en mars 2008 les élections municipales et cantonales prévues en mars 2007 et en septembre 2008 les sénatoriales prévues en septembre 2007.

Les textes prévoient également de prolonger d'un an, jusqu'en mars 2011, le mandat des conseillers généraux élus en mars 2004, "afin de préserver le rythme de renouvellement triennal par moitié des conseils généraux".

De même, il fixe à cinq ans au lieu de six le mandat des sénateurs élus en septembre 2008 "afin de ne pas affecter la réforme du Sénat, qui ramène le mandat des sénateurs de neuf à six ans via un renouvellement par moitié tous les trois ans".

http://www.liberation.fr