Faut-il qu'elle soit bien écornée l'image du chef incontesté de la droite franconvilloise depuis plus de 30 ans pour tenter par tous les moyens de redorer son blason.

Dernier exemple en date, la tribune de juin consacrée à la condamnation à une amende de 800 € d'un citoyen franconvillois par le TGI de Pontoise pour,  je cite : "en intitulant une page web sur facebook au nom de Francis Delattre sans son autorisation et en y laissant paraître des propos injurieux et/ou diffamatoires, portant atteinte à son honneur et à sa considération, à l'encontre de ce dernier, Karim Lamouri est responsable du trouble manifestement illicite subi par Francis Delattre".
Sur cette décision du tribunal, je n'ai évidemment aucun commentaire à faire .

Mais sur la phrase "Monsieur Karim Lamouri, franconvillois - 13ème de liste sur la liste Franconville Citoyenne aux dernières élections municipales" - je m'autorise un commentaire.

LAMOURI_KarimPhoto de Karim Lamouri sur notre liste
Tenter de faire l'amalgame entre un jugement souverain qui sanctionne l'administrateur d'une page facebook éphémère et la liste municipale que j'ai eu l'honneur de conduire en 2008 est comme d'habitude une attitude politicienne minable. C'est surtout tenter de faire oublier toute une série de propos tenus par le Maire de cette ville durant la campagne régionale.

Je conserve mon estime à Karim Lamouri, condamné bien sûr, mais dont l'imprudence coupable révèle surtout le risque permanent de l'internet et des réseaux sociaux. Tous n'est pas permis sur le net fort heureusement. Pour l'anecdote,   j'avais le premier très vivement dénoncer une caricature scandaleuse de Francis Delattre postée sur facebook par un anonyme sur une page ouverte par Karim. Il avait immédiatement réagi et fait disparaitre l'objet du scandale.

Le Maire et son équipe prennent quelques risques à se drapper de "candeur" et de "blancheur immaculée". Il va leur falloir tenir la distance... et pour des spécialistes du dérapage (pas toujours contrôlé), il y a du boulot !