Carton_rougeandre_toulouse_maire_Roissy Jeannette Boughrab, Présidente de la Halde récemment en visite à Argenteuil devrait s'intéresser au cas du Maire de Roissy qui a tenu des propos inacceptables dans un article du 03 juillet paru dans le Parisien édition Val d'Oise. On peut lire dans un article sur le déploiement de la vidéosurveillance sur le territoire de la communauté de communes Roissy Porte de France :

« Nous avons été confrontés à une évolution avec la création des zones franches de Sarcelles et de Garges-lès-Gonesse, explique André Toulouse, le président * (UMP) de la communauté de communes et maire de Roissy-en-France. On a eu peur que ces populations viennent sur nos communes. On craignait des débordements surtout sur un secteur sensible pour la sécurité. »

Ces propos, s'ils sont avérés, sont proprement scandaleux. Plutôt que de stigmatiser ses voisins, le Maire de Roissy serait bien inspiré de partager les richesses que procure à sa commune la plateforme de l'aéroport avec ses voisins moins fortunés !

Les communes ou leurs EPCI sont seules décisionnaires pour décider de l'installation de la vidéosurveillance, outil dont l'efficacité sur la prévention de la délinquance à long terme reste très discutée. Si la politique gouvernementale relayée par le Préfet pousse les villes à adopter le tout caméras, elle tente aussi de faire financer son plan par les collectivités. Cherchez l'erreur !

* L'article du Parisien comporte une erreur car André Toulouse est bien Maire de Roissy mais pas Président de la communauté de communes. C'est Patrick Renaud son adjoint qui assume cette charge.