Carton_rouge Cette chanson célèbre des années 50 - 60 m'est revenue en mémoire lorsque j'ai vu et entendu les rodomontades de Brice Hortefeux porte voix de son maître sur tous les plateaux radio-télévisés.

Encore une fois l'amalgame et la stigmatisation médiatique au prétexte d'un fait divers révélateur d'une situation a fait office de politique. Et là, l'Elysée et ses aboyeurs n'ont pas fait dans le détail. Les gens du voyage sont montrés du doigt au prétexte de la gestion républicaine d'un risque potentiel ! On fait appel à un imaginaire très présent dans la société : "les Gitans", "les Manouches", les Roms" inquiètent le plus souvent parce qu'on ne les connaît pas. Encore un écran de fumée misérable dressé au moment où la droite au pouvoir est empêtrée dans de petites affaires peu glorieuses. 

Anecdote : à titre professionnel, j'ai suivi pendant de longues années une famille de gens du voyage, une famille au sens large. Ils étaient forains et gens de cirque pour la plupart, et venaient me voir d'à peu près toute la France. Des gens simples et modestes, travailleurs, attachés à leur mode de vie, Français (faut-il le rappeler) comme vous et moi, avec leurs travers. J' ai surtout retenu leur grand esprit de solidarité. Une grand-mère malade, un petit cousin et c'est toute la famille qui était mobilisée. Dans un grand service de chirurgie cardiaque où j'avais fait opéré un membre de la famille, ils étaient venus très nombreux déambulant anxieux dans les couloirs le jour de l'intervention, au point que l'ami chirurgien m'avait dit en riant une phrase du style "il valait mieux que ça se passe bien". Le succès avait été au rendez-vous et leur reconnaissance acquise pour l'éternité...

Mon pote le Gitan
Paroles de la chanson