Voici un rappel (tiré du texte que j'ai soutenu "Un monde d'avance, reconstruire l'espoir à Gauche" lors de notre dernier congrès en novembre 2008) qui m'apparaît plus que jamais essentiel à la veille de l'Université d'été du PS à La Rochelle.

Ne plus subir la droite, son discours et son agenda,
Ne plus subir
l'air du temps, la dictature de l'opinion et des médias,

Ne plus subir
les évolutions imposées par nos adversaires comme une fatalité insurmontable,

Ne plus subir
le temps comme un agent érosif de nos valeurs.

Tout est dit ou presque sur l'urgence qu'il y a à être nous mêmes, fiers de nos valeurs, fiers de mener le combat contre cette droite et contre tous les conservatismes, fiers de nos engagements auprès de celles et ceux qui aujourd'hui ont besoin plus que jamais d'un PS clair dans ses choix, et pour paraphraser nos adversaires, d'une Gauche "décomplexée".