Carton_rougeSac_euro_300x215 Qui défend les Franconvillois ?
"Les 6 socialistes" ou  "Les mille signataires" hypothétiques d'une mystérieuse pétition ?

La tribune de septembre de la droite qui prétend prendre la défense d'un "honnête commerçant" (leur citation exacte) cherche surtout à noyer le poisson. Nous avons contesté en conseil municipal le 8 avril (lire notre tribune de septembre et le CR exact des débats ci dessous) l'exonération de redevance pendant 12 ans dont va bénéficier le café des sports.
A aucun moment, nous n'avons mis en cause la personne de l'exploitant du café en question.

Une activité lucrative comme l'exploitation d'une terrasse de café importante doit donner lieu à redevance.
Cette redevance est fixée par la commune. Il n'est pas acceptable que la municipalité décide d'y soustraire un commerçant.
Cela représente un manque à gagner pour le budget communal de 180 000 euros sur 12 ans. Autrement dit, ce sont les franconvillois qui paieront par leurs impôts la dite terrasse !

C'est la raison pour laquelle, comme annoncé en conseil, nous avons déposé un recours auprès du tribunal administratif contre la délibération que nous contestons.

Etre conseiller municipal en responsabilité (sans indemnités faut-il le rappeler), c'est défendre en toute circonstance les intérêts de la commune et de ses administrés. C'est la seule question qui vaille et le reste n'est qu'une piteuse tentative de récupération politicienne par une équipe municipale qui a oublié depuis longtemps l'intérêt général.