boue_et_nuitCarton_rouge Depuis 2001, j'ai mené 5 campagnes sur mon nom, deux comme tête de liste aux municipales (2001 et 2008), deux élections cantonales (2004 et 2011) et une législative (2007).

La droite locale n'a jamais lésiné sur les attaques personnelles dans une ville sous influence. A chaque fois que nécessaire, avec le soutien de mes camarades et la confiance de nombreux franconvillois, j'ai répondu à ces insinuations malveillantes. Toute cette médiocrité n'a fait que renforcer mes convictions et ne m'a jamais empêché de remplir avec constance et honnêteté mes mandats dont celui de conseiller général pendant 7 ans.

Mais une récente atteinte inacceptable à ma vie privée ne peut pas être passée sous silence plus longtemps. Le dénommé Fabrice David (Franconville Ecologie, Val et Forêt Ecologie, Le trèfle etc.) supporter déclaré de mon adversaire UMP et adhérent UMP lui même, a franchi la ligne jaune. Par voie de tract et d'affichage, il a tenté de me salir et surtout mis gravement en cause un de mes enfants.

Ces attaques dont je n'avais pas la moindre idée m'ont été révélées pour la première fois par un journaliste d'une radio valdoisienne. Visiblement très gêné, ce dernier m'a assuré qu'il n'avait pas l'intention de rapporter les propos que lui avait tenus Fabrice David. Puis ont suivi les écrits et les affichages et un évènement que je rapporte ici.

J'ai été abordé lors de la soirée de l'office municipal des Sports à Franconville le samedi 12 mars par Alain Verbbrughe suppléant de Marie Christine Cavecchi. Il tenait à m'assurer que lui même et la candidate n'étaient pour rien dans ces écrits et que tous deux les désapprouvaient. Je l'ai remercié de cette position personnelle, mais sans rien omettre  du côté nauséabond de cette campagne souterraine qui à l'évidence avait pour unique objet de me nuire. Je l'ai informé que je me réservais le droit d'ester en justice contre l'auteur, et que je ne tolèrerais aucun dérapage qui chercherait à surfer sur le sujet et que je saisirais immédiatement la presse si tel était le cas. Nous avons même échangé quelques mots sur la campagne régionale 2010 et ce qu'il est convenu d'appeler l'affaire Soumaré.

Pourquoi et comment David candidat sur le canton d'Argenteuil-ouest, a-t-il concentré une partie de son temps et de ses moyens sur Franconville ?   

  • Une volonté de nuire dans le temps électoral ? Surement,
  • Une détestation personnelle ? Surement,
  • Un postionnement politique favorable à ses nouveaux amis ? Surement,
  • Un pilotage sous marin de son action ? Possible

La question politique posée par cette campagne-bis mérite réponse. Nous allons essayer de l'obtenir. Il en va de la transparence de la vie politique locale et de l'information des citoyens.

Si j'ajoute - selon nos informations qui ne valent que ce valent des témoignages et dont je n'ai à ce jour aucune preuve matérielle - un appel au vote du diacre de Franconville (sans citer aucun nom de candidat je le précise) à l'église le matin du second tour de l'élection cantonale et une réunion autour de personnalités musulmanes 48 h plus tôt à laquelle aurait participé la candidate UMP, on peut s'interroger sur le côté obscur d'une campagne électorale...